Les Vins de Graves séduisent avec le 2013

Mercredi, 23 Avril, 2014

Les vignerons des Graves séduisent avec le 2013

02/04/2014 à 08h19 par CATHERINE DOWMONT
Une cinquantaine de producteurs de vins de Graves ont présenté, lundi soir, leur millésime 2013 en rouge et en blanc au Palais de la Bourse à Bordeaux.

Quel plus bel endroit rêver que le Palais de la Bourse à Bordeaux pour présenter à la profession, à la presse et aux amateurs le millésime 2013 des vins de Graves ? Sans doute sont-ils peu nombreux dans le genre. Le syndicat viticole des Graves le sait bien qui a investi ce site avec bonheur lundi soir. Cela fait des années que les Graves présentent ici les vins de la dernière récolte. Il n'y a pas de raison de changer… « Et d'aucuns seraient trop contents de prendre notre place » commente Alice de la Haye, du château Le Tuquet, présente à cet événement.

Une cinquantaine d'autres vignerons sont aussi venus jusqu'à la capitale girondine avec les blancs et les rouges 2013. « Nous leur avons demandé également d'apporter des vins de 2012, en particulier pour les amateurs attendus à partir de 20 heures », explique Henry Clemens, directeur général du syndicat viticole des Graves.

Cette année, en effet, la présentation de ce millésime s'est faite en deux temps. Les professionnels et les journalistes spécialisés ont été reçus en premier, à partir de 17 h 30.

« Les professionnels sont venus nombreux, souligne Henry Clemens. Tout simplement parce qu'il y a pénurie cette année. On sait que 2013 ne sera pas une grande année mais une année de viticulteurs ! Un gros travail est fait en chai. Les vignerons proposent des assemblages qui donnent des vins discrets et élégants. 2013 ne sera pas le millésime du siècle, mais on trouve des vins agréables, à boire rapidement. »

Les professionnels ont dit leur plaisir de déguster ces vins qui ne seront commercialisés que dans deux ans.

« La deuxième partie de cette soirée, à partir de 20 heures, est ouverte aux néophytes, aux étudiants de la filière qui feront la pluie et le beau temps sur Bordeaux demain… C'est intéressant, pour eux, de commencer avec les graves, une appellation facile. On a demandé aux vignerons de venir avec des vins de 2012 pour permettre une dégustation plus complète » indique Henry Clemens. Les jeunes, et les moins jeunes, dont un certain nombre d'asiatiques visiblement passionnés, ont participé à l'événement et se sont attardés auprès des vignerons disponibles pour parler de ce millésime, en découvrir les nuances, et approfondir leurs connaissances des graves.