Les Vins de Graves par Joëlle Rochette, blogueuse lifestyle et gastronomie

30 décembre 2013
Les vins de Graves à l’honneur

Si les vins de Graves sont considérés comme les vins d’origines, les pères des Bordeaux, la Belgique depuis bien longtemps ne semble en rien l’ignorer. C’est en effet notre pays qui, avec 29 % des exportations de vins de Graves rouges (4.000 hectolitres) en est le premier importateur !

Voici notamment ce que l’on apprend lorsque l’on a la chance de rencontrer quelques-uns des 262 viticulteurs de la célèbre région française venus à Bruxelles présenter leurs excellents crus. Une belle occasion de déguster, apprendre et avoir envie de s’essayer au tourisme œnologique en allant se promener dans le vignoble bordelais bien plus riche encore qu’il n’y paraît.

Des Trophées des Grand crus de Graves 2013 en portes et vignes ouvertes, de dégustation en découverte du Château de Lionne (et sa viticultrice bien sympathique) ou encore de l’association mets et vin pour les plats de notre terroir du Restaurant de l’Atomium nous recevant ce soir-là joliment mariés à de vrais crus-découvertes, tout confère à penser que l’intérêt de nos compatriotes pour les Vins de Graves n’est pas prêt à partir en hibernation.

Pour en savoir plus, connaître les meilleurs accords mets (belges notamment) et vin et l’actualité des Vins de Graves voir : www.vinsdebraves.com – www.vinothequedesgraves.com – www.facebook.com/vinsdegraves 

 Mais encore, pour les grands curieux, un petit extrait du dossier de presse :

« Les Lauréats du Trophée 2013 

Représentés par Château Chantegrive, Château Villa Bel Air, Château de Lionne ou encore Château Pont de Brion, ils doivent être vus comme les représentants des vins de demain : ici à travers des vins blancs fins et délicats, là par le biais de rouges bien plus racés et frais que musclés.

Et pour accompagner ce renouveau, les vins de Graves font peau neuve. Plus simple, plus lisible, plus moderne ; ils adoptent une nouvelle signature de l’appellation !

Le Trophée des Grands Crus de Graves : construire l’excellence

L’édition 2013 du Trophée des Grands Crus de Graves fut marquée par le retour de vieilles connaissances et de quelques notables mais elle a également poursuivi son travail de défrichage avec toujours le même objectif : construire une gamme de l’excellence.

Parmi les blancs, quelques belles révélations avec des vins plein d’élégance et de vivacité, dont les Château Pont de Brion, Chantegrive, Château de Lionne ou encore Villa Bel Air.

Du côté des rouges, il apparaît que les vins musclés ne font plus l’unanimité.  Là aussi l’élégance et la suavité ont été recherchées (mais n’est-ce pas là l’ADN des Graves ?).  Sachant comme l’a très bien relevée Ophélie Neiman, notre présidente d’honneur, que ces attributs ne sont pas incompatibles avec le fait de pouvoir attendre avant de les sortir de cave.

Plus d’infos : www.chantegrive.com – www.villabelair.com/Villa_Bel_Air_fr.pdf -www.chateaupontdebrion.com – www.chateaudelionne.com

Une touche féminine, pour… la délicatesse

Les vins de Graves, trouveront dans le Château de Chantegrive et le Château de Lionne leurs représentantes féminines : deux exploitations que tout distingue sur la forme mais qui convergent vers une même volonté de produire des vins délicats et fins.

Les différences : le Château Chantegrive, aux mains de la famille Lévèque depuis plus de 30 ans, compte aujourd’hui une centaine d’hectares pour une appellation qui revendique en moyenne 15 ha par exploitation alors que Véronique Smati à la tête du Château de Lionne depuis quelques années seulement annonce 30 ha, dont 8 ha en blanc. 

Ce qui les rassemble indubitablement : la délicatesse de leur Graves blancs qui révèlent au nez de jolies notes citronnées, promesse d’une bouche aromatique et fraîche.

Voici en tous cas de quoi savoir désormais ce qu’il nous reste à servir lors de nos repas de fêtes !